FRANCAIS

VILLES DE CŒUR

Par SANDRA MALANDAIN, publié le lundi 29 octobre 2018 09:36 - Mis à jour le lundi 29 octobre 2018 09:37
barcelona-city-view_925x.jpg
Lisez ces doux poèmes que les élèves de 4°2 ont adressés à leur ville préférée.

MARSEILLE

Ô Marseille, belle ville que tu es !

Tu es si impressionnante !

Ta chaleur agréable nous enveloppe

De bonne humeur.

Ton soleil est si rayonnant !

Tes rues et quartiers sont souvent agités.

Ô Marseille, tu as bien changé.

Ton port est un tableau

De lignes grises et bordeaux.

Ta plage est mon berceau.

       

LE MANS

Toi Le Mans.

Toi Le Mans, avec cette rivière qui coule le long de ton ventre,

Toi Le Mans, avec tes murailles qui montent jusqu’au ciel,

Quand je te regarde, je suis émerveillé !

Tu me regardes, toi, du haut de ton immense cathédrale.

Tes vieux quartiers sont aussi historiques que jolis.

Ton passé est merveilleux, mais ton présent l’est encore plus.

La nuit des chimères fait ressortir ta beauté.

Ton célèbre circuit rassemble le monde entier.

Toute cette histoire automobile accroît encore ta renommée.

 

PARIS

Ô toi Paris qui brille de mille feux,

Avec ta grande tour Eiffel,

Illuminée tous les soirs,

Immense comme une géante

Qui touche les nuages.

Tu es lumineuse comme un diamant.

[…]

Tes Champs-Elysées, une grande avenue,

Rejoignent l’Arc de Triomphe.

Ta ville est si vaste ;

Je me sens toute petite.

Quand le soleil se lève,

Tes monuments célèbres

Brillent comme une mer.

 

MON HAVRE DE PAIX

Mon Havre tu es si beau

Mon Havre tu tiens tellement chaud

Mon Havre j’aime respirer ton air

Mon Havre tu es extraordinaire

Mon Havre ta mer est aussi bleue

Qu’une petite fille qu’on regarde dans les yeux

Mon Havre ton architecture est superbe

Mon Havre chez toi je suis au Pays des merveilles

        Je te serai toujours fidèle

 

LONDRES LA VILLE DU RÊVE

Londres toi qui es si populaire

Pour tous tes magnifiques monuments

Buckingham Palace ton joyau

Big Ben qui te tire vers le haut

Le ciel de sa douce main te caresse

En reflétant ta beauté avec tendresse

Tower Bridge

Comme un toboggan de voltige

Tu accompagnes les badauds

Qui glissent gaiement sur ton dos

 

MARRAKECH

Ô Marrakech ? tu es si ravissante, tellement vaste et extrêmement lumineuse ! Je te vois chaque été et tu es toujours aussi vivante, mais tes chants du matin me manquent.

Les odeurs d’épices que tu dégages sont si impressionnantes, et ton soleil est un sable éclatant. Marrakech, ton jardin est rempli de toutes sortes de fleurs et de bonheur. Ton Gueliz est gigantesque, envahi de promeneurs et de bonne humeur : j’adore venir te voir le soir, ô Marrakech !

 

TOI PARIS

Paris tu es si belle !

L’aube du matin te rend plus épanouie.

Le coq chante pour te réveiller.

La gare est remplie d’admirateurs

Venus te voir parée de tes habits de folie.

Midi, minuit résonnent partout.

Tes rues sont pleines de joie et de bonheur.

Un nouveau-né pousse son premier cri.

Toi et ta tour Eiffel, vous êtes toujours là

En hiver comme en été.

La nuit vous éblouissez la France.

Et les étoiles soulignent ta beauté.

Les souvenirs que j’ai de toi me nourrissent.  

 

BARCELONE

Barcelone ton soleil est si lumineux

Je me souviens des étés passés ensemble

Nous étions comme des enfants

Tu es resplendissante

Comme un coucher de soleil

Vu de la plage

                        Avec tes

                                        Grains de

                                                       Sable

Si confortable

Que l’on pourrait dormir dessus

Barcelone tu es si touristique

Que l’on ne reconnait plus

Ton magnifique pays

Barcelone ton air est si chaud

Que l’on bronze à l’œil nu

Ta chaleur a un goût de vacances

Comme si l’on te redécouvrait chaque année

Tu ne nous lasses JAMAIS

[…]

 

LA VIE EST BELLE

La dernière fois que je suis revenue chez toi, ô ma belle ville, tu étais si calme ! Mais aujourd’hui tout a changé. Pourtant les rues n’ont pas changé.

Les maisons à deux ou trois étages, avec de petits magasins juste au-dessous, n’ont pas changé.

Quand la nuit tombe, le ciel si beau, avec ses étoiles qui brillent sans cesse, n’a pas changé non plus.

La lune lance toujours son rayon par les fenêtres des maisons. Les ruelles sont vides mais très claires grâce à la lune. Quelques fêtes se passent dans quelques coins de rues.

Les gens marchent dans les rues :

Des hommes en costume et des femmes en robes blanches ou noires.

La cloche sonne : à chaque heure, pour un mariage ou sinon pour la mort.

 

PARIS !

Toi, Paris,

Si populaire et gigantesque,

Tu es tellement belle,

Avec ta tour Eiffel ! […]

Un véritable chef-d’œuvre,

Avec un grand fleuve. […]

Tu es la plus belle à la ronde !

Ne change pas, tu attires tout le monde !

La musique de gaieté

Que tu joues me fait rêver.

Tu es comme un nuage,

De toi Paris, je garde ces images.

A notre première rencontre, je suis tombé amoureux

Et c’est toi qui as entendu mon premier vœu.